« Notre pays connait l’une des crises à l emploi les plus importantes à ce jour…

Les jeunes sont les 1ers à en souffrir, mais les jeunes « DECROCHEURS » soit sans qualifications professionnels, sans diplômes, sont condamnés à ce stade !

Nous devons, dénicher des opportunités, des marchés nouveaux, afin de leur offrir un accès à l’emploi durable.

En france, nous comptons environ 4000 conseillers financiers privés (CGPI), à population égale en Allemagne ils sont 400 000 !!!

Je reste convaincu de l ‘opportunité grandissante de ce métier pour nos jeunes, convaincu d’un tremplin à l emploi, valorisé et valorisant pour une personne s’investissant dans la formation GRATUITE, qu’offre l’UNIFI, afin d’accéder au statut de CGPI.

OPPORTUNITÉS

Alors que les décrocheurs, sont très souvent issus d’une double culture, qui leur garantissent sans le savoir, une connaissance d’un marché nouveau, d’un marché de plusieurs milliards d’€uros, dont ni les banques et institutionnels du secteur, sont dans la capacité de le capter ce marché est :

La finance islamique, appelé aussi Halal ( licite) qui est islamique pour les Français de confessions musulmanes, mais la finance islamique ne s’adressent pas qu’aux musulmans car elle est éthique et participative pour tous…

C’est à la fois un marché qui à plus de 40 ans, présente dans le monde entier, mais qui totalement nouveau en France devient réalisable avec une offre de service tel qu’un contrat d’épargne, logement, mariage, retraite HALAL, depuis février 2013, lancement du 1er contrat d’épargne et placement SALAM de la compagnie Swiss Life .

D’autres banque et assurance, vont se positionner sur ce marché, afin d’y apporter des solutions d’épargne et assurance..

Qui d’autres, que nos jeunes issus, d’une double culture, soit d’une double connaissance autant des mœurs, de la clientèle, que du marché, peuvent devenir, avec une formation à l’appui, d’excellents conseillers répondant à un besoin concret en épargne et assurance..

Voilà une opportunité de marchés pour nos jeunes, voila une réponse sur un secteur de millions de personnes, générant de l’emploi par milliers..

Rien n’est jamais perdu, seule une idée, et du travail, assurera la sortie de crise pour tous…

Mais c’est à chacun de réfléchir à son secteur d’activités à son environnement et d’y trouver l’opportunité d’un nouveau marché, tout comme l’UNIFI, s’y consacrent. »

Rodolphe PEDRO
Son fondateur.

Quelques chiffres : la finance islamique en France

 

La finance islamique, secteur méconnu de la finance mondiale il y a encore quelque temps, suscite désormais un intérêt croissant. La finance islamique moderne atteint aujourd’hui un encours de plus de 1000 (mille) milliards de dollars dans le monde avec des taux de croissance annuelle à deux chiffres.

  • La note de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) du 17 juillet 2007. Elle constitue le premier texte de droit français qui vise expressément la finance islamique ;
  • Le rapport d’information (N°347) du Sénat en date du 22 juin 2007 souligne la nécessité d’encourager l’émergence de la finance islamique en France ;
  • L’agence de notation financière Moody’s a publié un rapport indiquant que “la finance islamique en France offre un fort potentiel, mais des obstacles demeurent”, ajoutant qu’ils “se rapportent moins aux changements législatifs qui seraient nécessaires qu’à des aspects sociaux et politiques” ;
  • Ouverture du Diplôme Universitaire de Finance islamique de Strasbourg (Janvier 2009) ;
  • Ouverture du Diplôme Universitaire de Finance islamique de l’université de Paris-Dauphine(Septembre 2009) ;
  • Lancement du Shari’a Board français, CIFIE.fr (décembre 2009) ;
  • Invitée au Forum Paris Europlace, la ministre de l’Economie Christine Lagarde, s’exprimant mercredi 2 juillet, a déclaré, s’adressant à des investisseurs du Moyen-Orient présents sur place :

« Nous allons développer à la fois sur le plan réglementaire et fiscal tout ce qui est nécessaire pour rendre vos activités aussi bienvenues ici à Paris qu’elles le sont à Londres et sur d’autres places. L’Autorité des marchés financiers a déjà mis en place des règles compatibles avec le développement de fonds d’investissement qui remplissent les principes de la charia.
J’ai demandé à mon administration d’apporter les clarifications fiscales et juridiques nécessaires pour faciliter l’émission de ‘sukuks’, et permettre la structuration d’opérations immobilières de finance islamique, sans frottements fiscaux concernant en particulier les droits d’enregistrement », a encore annoncé Mme Lagarde, ajoutant : « Nous adapterons notre environnement juridique pour que la stabilité et l’innovation de notre place financière puissent bénéficier à la finance islamique. »

  • Février 2013, lancement de la 1ere solution d’épargne & placement par Swiss Life

 

  • Avril 2014, lancement de la 1ere plateforme web halal d’orientation

 

Publicités